Équipe

Accord sur l’égalité professionnelle AXA France

L’avenant en vue de la dynamisation des principes essentiels de Diversité et d’Egalité Professionnelle au sein d’AXA France, comportant le Plan d’Action 2021/2023 en faveur de l’Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes (article 4.3.), est mis à signature.

L’UDPA continuera d’être acteur sur le sujet en apposant sa signature : Le texte précise de bonnes intentions que nous aurons à cœur de décliner dans les commissions en actions concrètes.

L’UDPA a été la seule organisation à :

  • Demander un groupe de travail pour réfléchir aux indicateurs pertinents.
  • Exiger une attention sur l’égalité professionnelle de rémunération des seniors : sujet préoccupant dans AXA France puisque les plus de 50 ans sont fréquemment laissés sur le bord de la route des rattrapages et des reconnaissances salariales.
  • Prendre en considération les hommes de plus de 50 ans qui sont privés de mesures salariales dans des services à forte majorité de femmes.
  • Favoriser les reconversions de femmes appétentes aux métiers de l’informatique et du management, en favorisant les mobilités professionnelles dans AXA France au lieu de privilégier les embauches.

L’UDPA a été entendue – à nous de défendre la concrétisation des intentions et de réajuster, si besoin les mesures, pour qu’elles soient effectivement appliquées.

Vous avez des raisons de penser que l’égalité professionnelle n’est pas toujours respectée dans notre entreprise, contactez nous sur service.udpa@axa.fr.

Les augmentations en 2021

L’UDPA refuse de signer la proposition d’accord salarial pour 2021.

Bis repetita. Même scénario que l’an dernier, en pire ! Une fois de plus, la direction a pu se reposer sur deux organisations syndicales complices pour imposer des enveloppes d’augmentation pratiquement nulles.

« Chaque année, l’accord sur les salaires dit accord NAO (Négociation Annuelle Obligatoire), qui intègre les enveloppes d’augmentations, se négocie au niveau de la RSG (Représentation Sociale du Groupe). Cet accord est ensuite renégocié dans chaque entité mais les directions locales, dans leur soif de plaire au Groupe ou leur peur de déplaire L, s’imposent d’appliquer ces accords tel quel, n’acceptant que des modifications de l’épaisseur du trait. »

Nous sommes 3 organisations syndicales autour de la table des négociations au niveau RSG : CDFT, CFE CGC et l’UDPA.

Compte tenu des poids de représentativité de chacun, il faut deux organisations syndicales signataires pour être au dessus de 50% et qu’un accord devienne applicable.

La CFDT a annoncé lors de la réunion de négociation du vendredi 15 janvier qu’elle serait signataire de l’accord, arrêtant de fait artificiellement le processus de  négociation et permettant à la direction de durcir son discours : « c’est notre dernière proposition et elle n’évoluera plus »

La direction était sereine d’avoir gain de cause, car de mémoire de syndicaliste, en feuilletant les vieux grimoires, nous n’avons pas trouvé la trace d’un accord NAO qui n’aurait pas été signé par la CFE CGC…

A défaut de fixation d’objectifs -> taux d’atteinte = 100%

La cour de cassation sanctionne les cas de fixation tardive des objectifs

(cass. soc. 2 mars 2011, n° 08-44977, BC V n° 55)

L’employeur qui doit fixer unilatéralement les objectifs d’un salarié, ceux-ci conditionnant le montant de sa part variable de rémunération, devra la payer intégralement, à hauteur du bonus maximal, s’il fixe ses objectifs au salarié trop tard.

Pour rappel, l’employeur est en droit de fixer des objectifs à tous les salariés ou à une ou plusieurs catégories d’entre eux. Il peut également lier la rémunération du salarié à l’atteinte d’objectifs, en insérant une clause d’objectifs dans le contrat de travail, cette clause pouvant prévoir que l’employeur fixe unilatéralement les objectifs. Dès lors, l’employeur a l’obligation de fixer ses objectifs au salarié.

Lorsque la clause du contrat de travail prévoit la fixation unilatérale des objectifs, l’employeur doit les fixer dans le délai indiqué par le contrat. Il a même été admis qu’il puisse les modifier dès lors qu’ils sont réalisables et qu’ils ont été portés à la connaissance du salarié en début d’exercice.

L’employeur qui ne fixe pas ses objectifs au salarié reste néanmoins tenu de lui verser sa prime ou sa rémunération variable.

Vous n’avez pas eu de fixation d’objectifs ou ils vous ont été fixés très tard dans l’année,

contactez nous sur service.udpa@axa.fr

L’odyssée de l’espace saison 6 : Stratégie immobilière AXA France

Un objectif principal : les économies de frais généraux

 

La Direction de l’Immobilier d’AXA Solutions Partenaires a en charge la définition de la politique immobilier d’AXA France et sa mise en œuvre au travers des prétendus enjeux suivants :

  • Prévoir les besoins en surface pour un travail dans les meilleures conditions : on le voit bien avec la multiplication des open-spaces et des joies bruyantes de la promiscuité. Tenir compte des évolutions des modes de travail : toute nouvelle implantation en Agile Working, c’est 30% d’économie avec 7 postes pour 10 salariés, d’où les difficultés pour trouver une place adaptée à son activité les mardi et jeudi.
  • Améliorer le bien être et la QVT sur tous les sites : alarme incendie HS à Angers pendant les travaux, panne de climatisation en période de canicule à Nîmes, déploiements en « Agile Clusters » à Nanterre et Isneauville malgré les risques accrus de contagion (salariés se succédant sur le même poste de travail pendant la même journée).
  • Optimiser le coût global des locaux : pas de doute, c’est bien l’objectif principal avec l’ambition affichée de réaliser   20 M€ d’économies annuelles sur les 115 M€ de frais de locaux en 2019.

Une revue des sites annuelle prend en considération :

  • l’échéance des baux,
  • les prévisions d’évolution des effectifs,
  • l’âge et la qualité du site,
  • le marché locatif immobilier de bureau,
  • l’évolution des modes de travail,

pour décider entre les options quitter ou rester sur chacun des sites AXA France.

axa France

Vous voulez connaître les échéances des baux de votre site et/ou recevoir le dossier détaillé

du nouveau site de Nîmes ? Contactez nous sur service.UDPA@axa.fr .

2020, Chronique d'une année tourmentée

2020 nous a confinés mais nous sommes restés à vos côtés, chaque jour.

Si une grande part de cette année est à vite oublier nous vous invitons a garder en mémoire ce sur quoi vos élus UDPA on œuvré en 2020 pour le bénéfice de tous.

Soyez assurés que nous gardons le cap et que nous restons vigilants. merci à tous pour votre soutien et bonne année 2021.
A bientôt sur les plateaux !

Cliquez ci-dessous pour visualiser notre chronqiue de l’année 2020 :

Tout de Go UDPA – 2020 – Une année bien remplie – Janvier 2021

La Conférence du 14 janvier 2021 est reportée

Suite au Townhall Meeting avec Scott Gunter prévu le 14 janvier 2021, même jour que notre conférence : 

 » Santé au travail : nous sommes tous concernés  »

nous sommes contraints d’annuler cette celle-ci et de la reporter. 

La date vous sera communiquée dans notre prochain tract. 

Les « charmes » cachés d’« Easy AXA » à AXA France

En présentant « Easy  AXA »  comme un bienfait pour les clients et les salariés la Direction joue le rôle de moralisateur d’enfants dissipés !

EASY AXA est présenté sous une approche indolore et bienfaisante qu’il serait irresponsable de contester :

  • Peut-on refuser la simplicité en lieu et place de la complexité ? Non bien sûr !
  • Peut-on décliner d’être un salarié responsable de ses actions et donc motivé ? encore non évidemment !

En réalité, derrière ces slogans se cachent à la fois du mépris et des pièges  :

  • Du mépris, car affirmer que l’engagement des salariés est insuffisant revient à oublier le travail exceptionnel dans des conditions exécrables au cours de la période hors du commun représentée par l’année 2020.
  • Des pièges, car augmenter la responsabilisation des salariés alors que beaucoup d’entre eux souffrent de la fragmentation de leur activité et souhaiteraient déjà bénéficier d’un « travail complet » qui leur permettraient de :
    • réaliser une tâche dans son intégralité au plan organisationnel (maîtrise d’un processus ou d’une séquence de processus),
    • pouvoir évaluer les effets de leur activité en regard des résultats attendus,
    • pouvoir réduire l’écart entre les deux. Et au final « piloter » leur performance (qui est bien le vrai sentiment de responsabilité).
  • Une réalité glaçante
  • Dans les faits, « Easy AXA » n’est qu’une « banale » et brutale réduction de coûts dont la principale variable d’ajustement est constituée par les salariés eux-mêmes !
  • Les salariés les plus menacés travaillent, évidemment avec engagement et responsabilité, dans les filières dites « Supports », donc celles n’ayant pas ou peu d’interactions directes avec les agents, les courtiers ou les clients finaux.
  • On peut citer, sans être exhaustif, les filières suivantes : Finance & Pilotage, Ressources Humaines, Marketing, Communication & Support Distribution, Audit, Contrôle, Conformité & Juridique, Support Technique & Risques, Excellence Opérationnelle, Encaissement, Gestion des flux & Logistique, Informatique…

Au final, des salariés seront partants et ceux restants devront assumer la charge de travail laissée orpheline !

  • A la fin 2020, 79 Équivalents Temps Pleins (ETP) auront disparu.

Entre 2021 et 2023, 240 ETP se seront volatilisés au titre des économies et du gain de productivité

Vos JRTT doivent être pris avant le 31/12/ 2020, vos JRA au plus tard le 31/03/2021.

Le reliquat pourra être transféré dans le PERECO (ex PERCO) via Pléiades jusqu’au  :

  • 31 janvier 2021 pour les JRTT
  • 31 mars 2021 pour les JRA
  • Attention, le transfert vers le PERECO est de 10 jours maximum par an, tous types de congés confondus, Congés Payés (CP), JRTT, JRA. Seules sont transférables dans le PERECO, les CP au-delà des 4 semaines annuelles qui doivent impérativement être posées.

Indemnité pour le télétravail obligatoire à AXA France

L’ indemnité 20 € mensuels sera accessible à l’ensemble des salariés lors des phases exceptionnelles de télétravail obligatoire comme par exemple dans le cas de la pandémie. L’accord prenant effet au 1er janvier 2021 : tous les salariés en confinement recevront 20€ dès le janvier 2021

Télétravail AXA France :  Des avancées à « petits pas », qu’il a fallu négocier bec et ongles

 

L’UDPA signe cet accord a effet du 1er janvier 2021

 

Ce que l’UDPA regrette

  • CDD et alternants non éligibles au télétravail : pourquoi alors que les durées des contrats peuvent être longues,
  • le report des jours de télétravail n’est pas possible d’une semaine sur l’autre,
  • pas de possibilité de badgeage,

Indemnité trop faible, l’UDPA avait demandé 40 € voire 60 € mensuels pour tenir compte des frais de chauffage – d’eau – d’électricité ainsi que la part employeur sur le repas : faites le compte ! .

Rappel du droit à la déconnexion : vous n’êtes pas tenus à répondre à des sollicitations par mail / SMS / réseaux sociaux comme WhatsApp en dehors de vos heures de travail.

Faites le respecter !

Vos représentants

  • photo de Xavier TIRACHE

    Xavier TIRACHE

  • photo de Sylvie PEDRONI

    Sylvie PEDRONI

  • photo de Serge BONTEMPS

    Serge BONTEMPS

  • photo de Marie-Pascale DUVERNOIS

    Marie-Pascale DUVERNOIS

  • photo de Frédéric ABEL

    Frédéric ABEL

  • photo de Flora SAUVEUR

    Flora SAUVEUR

  • photo de Denis DERRIEN

    Denis DERRIEN

  • photo de Christine SORGENFREI

    Christine SORGENFREI

  • photo de Anne-Juliette TILLAY

    Anne-Juliette TILLAY

  • photo de François TIXIER

    François TIXIER

  • photo de Thierry BASTIDE

    Thierry BASTIDE

  • photo de Ange-Yannick KOMBE

    Ange-Yannick KOMBE

  • photo de Hubert LAURIOZ

    Hubert LAURIOZ

  • photo de Frédéric DORTOMB

    Frédéric DORTOMB

  • photo de Catherine CHAUVIN

    Catherine CHAUVIN

  • photo de Sylvaine Hardy

    Sylvaine Hardy

  • photo de René-Hubert Purseigle

    René-Hubert Purseigle

  • photo de Christophe Bezault

    Christophe Bezault

  • photo de Patricia Dumas

    Patricia Dumas

  • photo de Jaime Martins

    Jaime Martins

  • photo de Christophe Pajadon

    Christophe Pajadon

  • photo de Bertrand Testu

    Bertrand Testu

  • photo de François Blanchecotte

    François Blanchecotte

  • photo de Eric Graziani

    Eric Graziani

  • photo de Dominique Gulluscio

    Dominique Gulluscio

  • photo de Fernando Jorge

    Fernando Jorge

  • photo de Nathalie Loustalot

    Nathalie Loustalot

  • photo de Claudine Magusto

    Claudine Magusto

  • photo de Pascal Soullard

    Pascal Soullard

  • photo de Christophe Rocher

    Christophe Rocher

  • photo de Giulia Schumacher

    Giulia Schumacher

  • photo de Christophe Sessiecq

    Christophe Sessiecq

  • photo de Xavier Boully

    Xavier Boully

  • photo de Jean-Pierre Vassard

    Jean-Pierre Vassard

  • photo de Moussa Toure

    Moussa Toure

  • photo de Gilles Bary

    Gilles Bary

  • photo de Hassan Akid

    Hassan Akid

  • photo de Michele Alleman

    Michele Alleman

  • photo de Yves Bretel

    Yves Bretel

  • photo de Pierre Clerc

    Pierre Clerc

  • photo de Katy Nativel

    Katy Nativel

  • photo de Bruno Gay

    Bruno Gay

  • photo de Dominique Herbert

    Dominique Herbert

  • photo de Anne-Charlotte Laumonier Blouet

    Anne-Charlotte Laumonier Blouet

  • photo de Yann Le Beller

    Yann Le Beller

  • photo de Jean-Marc Lefebvre

    Jean-Marc Lefebvre

  • photo de Corinne Marzolf

    Corinne Marzolf

  • photo de Jacques Quinol

    Jacques Quinol

  • photo de Fred Rety

    Fred Rety

  • photo de Françoise Sala

    Françoise Sala

  • photo de Michel Colin

    Michel Colin

  • photo de Dominique Le Gall

    Dominique Le Gall

  • photo de Jean-Marc Pagau

    Jean-Marc Pagau

  • photo de Jean-François Herbert

    Jean-François Herbert

  • photo de Yassine Khessouma

    Yassine Khessouma

  • photo de Marie-laure Marchand

    Marie-laure Marchand

  • photo de Nathalie Pacitti Diaz

    Nathalie Pacitti Diaz

  • photo de Sophie Dumas

    Sophie Dumas

  • photo de UDPA AXA Banque

    UDPA AXA Banque