Gestion prévisionnelle des emplois : comment analyser l’échec d’une négociation essentielle ?

Aucune organisation syndicale n’engage aujourd’hui sa signature sur le texte proposé par la Direction. Pour l’UDPA, la négociation sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC) n’avait qu’un seul objectif : permettre à AXA l’économie de 200 millions* sur la masse salariale d’ici fin 2023.

 

Le projet d’accord contient des dispositifs :

  • de sorties boostées pour les seniors,
  • d’accroissement des mobilités fonctionnelles et géographiques,
  • une nouveauté : le congé de mobilité externe qui est un dispositif légal plus réduit et plus difficilement lisible que la rupture conventionnelle collective.

Ce projet ne présente aucun volet d’embauches pour les 18 mois à venir. Pour l’UDPA, cela donne un sentiment très négatif en matière d’emploi et en particulier pour les sites hors Ile-de-France.

L’UDPA estime que ce projet ne donne pas aux salariés de vision claire sur ce que seront les métiers d’avenir et ne leur permet pas de se préparer aux futures compétences demandées.

  • Souscription, Informatique, Actuariat … il ne resterait donc que cela à AXA France ? Les sites de province semblent essentiellement attendus sur la souscription multibranche et entreprise spécialisée, l’IDF conservant une pluralité de métiers.
  • Quelle est la projection des métiers qui sortiraient d’AXA France via la sous-traitance ou les délégations d’activité ?

Ce projet ne prévoit pas non plus de volet formation … Axa ne décrit pas les moyens pour se former efficacement pour préparer l’avenir !

Pour l’UDPA, il est nécessaire de prévoir :

  • une communication précise pour que tous s’approprient le besoin de se former pour changer de métier ou évoluer fortement dans leur métier,
  • une évaluation et un accompagnement personnalisé pour adapter un parcours pédagogique à chacun,
  • la sacralisation du temps de formation.

 

La responsabilité de l’UDPA comme organisation syndicale est de trouver l’équilibre entre :

  • les 17% de salariés, de 55 à 59 ans, qui pourraient partir avec des avantages,
  • les 83% de salariés restants dont il faut sécuriser l’emploi et les conditions de travail,
  • la préservation de la solidarité inter-entreprise AXA en France surtout lorsque AXA GO ou AXA Partners connaissent des Plans de Départs Volontaires.

* Projection issue du plan Driving Progress qui prévoit 500 millions d’économie sur les frais généraux pour 2023. Aujourd’hui nous en sommes à 300 millions de gagnés, reste 200 millions à trouver …

Vos représentants

  • photo de Xavier TIRACHE

    Xavier TIRACHE

  • photo de Sylvie PEDRONI

    Sylvie PEDRONI

  • photo de Serge BONTEMPS

    Serge BONTEMPS

  • photo de Flora SAUVEUR

    Flora SAUVEUR

  • photo de Denis DERRIEN

    Denis DERRIEN

  • photo de François TIXIER

    François TIXIER

  • photo de Thierry BASTIDE

    Thierry BASTIDE

  • photo de Ange-Yannick KOMBE

    Ange-Yannick KOMBE

  • photo de Hubert LAURIOZ

    Hubert LAURIOZ

  • photo de Frédéric DORTOMB

    Frédéric DORTOMB

  • photo de Catherine CHAUVIN

    Catherine CHAUVIN

  • photo de Sylvaine Hardy

    Sylvaine Hardy

  • photo de Patricia Dumas

    Patricia Dumas

  • photo de Jaime Martins

    Jaime Martins

  • photo de Christophe Pajadon

    Christophe Pajadon

  • photo de Bertrand Testu

    Bertrand Testu

  • photo de François Blanchecotte

    François Blanchecotte

  • photo de Eric Graziani

    Eric Graziani

  • photo de Dominique Gulluscio

    Dominique Gulluscio

  • photo de Fernando Jorge

    Fernando Jorge

  • photo de Nathalie Loustalot

    Nathalie Loustalot

  • photo de Claudine Magusto

    Claudine Magusto

  • photo de Pascal Soullard

    Pascal Soullard

  • photo de Thomas Cochet

    Thomas Cochet

  • photo de Christophe Rocher

    Christophe Rocher

  • photo de Giulia Schumacher

    Giulia Schumacher

  • photo de Christophe Sessiecq

    Christophe Sessiecq

  • photo de Xavier Boully

    Xavier Boully

  • photo de Jean-Pierre Vassard

    Jean-Pierre Vassard

  • photo de Moussa Toure

    Moussa Toure

  • photo de Gilles Bary

    Gilles Bary

  • photo de Hassan Akid

    Hassan Akid

  • photo de Michele Alleman

    Michele Alleman

  • photo de Yves Bretel

    Yves Bretel

  • photo de Pierre Clerc

    Pierre Clerc

  • photo de Katy Nativel

    Katy Nativel

  • photo de Anne-Charlotte Laumonier Blouet

    Anne-Charlotte Laumonier Blouet

  • photo de Jean-Marc Lefebvre

    Jean-Marc Lefebvre

  • photo de Corinne Marzolf

    Corinne Marzolf

  • photo de Jacques Quinol

    Jacques Quinol

  • photo de Fred Rety

    Fred Rety

  • photo de Françoise Sala

    Françoise Sala

  • photo de Michel Colin

    Michel Colin

  • photo de Dominique Le Gall

    Dominique Le Gall

  • photo de Jean-Marc Pagau

    Jean-Marc Pagau

  • photo de Yassine Khessouma

    Yassine Khessouma

  • photo de Marie-laure Marchand

    Marie-laure Marchand

  • photo de Nathalie Pacitti Diaz

    Nathalie Pacitti Diaz

  • photo de Sophie Dumas

    Sophie Dumas

  • photo de UDPA AXA Banque

    UDPA AXA Banque