Les « charmes » cachés d’« Easy AXA » à AXA France

eazy axa France

En présentant « Easy  AXA »  comme un bienfait pour les clients et les salariés la Direction joue le rôle de moralisateur d’enfants dissipés !

EASY AXA est présenté sous une approche indolore et bienfaisante qu’il serait irresponsable de contester :

  • Peut-on refuser la simplicité en lieu et place de la complexité ? Non bien sûr !
  • Peut-on décliner d’être un salarié responsable de ses actions et donc motivé ? encore non évidemment !

En réalité, derrière ces slogans se cachent à la fois du mépris et des pièges  :

  • Du mépris, car affirmer que l’engagement des salariés est insuffisant revient à oublier le travail exceptionnel dans des conditions exécrables au cours de la période hors du commun représentée par l’année 2020.
  • Des pièges, car augmenter la responsabilisation des salariés alors que beaucoup d’entre eux souffrent de la fragmentation de leur activité et souhaiteraient déjà bénéficier d’un « travail complet » qui leur permettraient de :
    • réaliser une tâche dans son intégralité au plan organisationnel (maîtrise d’un processus ou d’une séquence de processus),
    • pouvoir évaluer les effets de leur activité en regard des résultats attendus,
    • pouvoir réduire l’écart entre les deux. Et au final « piloter » leur performance (qui est bien le vrai sentiment de responsabilité).
  • Une réalité glaçante
  • Dans les faits, « Easy AXA » n’est qu’une « banale » et brutale réduction de coûts dont la principale variable d’ajustement est constituée par les salariés eux-mêmes !
  • Les salariés les plus menacés travaillent, évidemment avec engagement et responsabilité, dans les filières dites « Supports », donc celles n’ayant pas ou peu d’interactions directes avec les agents, les courtiers ou les clients finaux.
  • On peut citer, sans être exhaustif, les filières suivantes : Finance & Pilotage, Ressources Humaines, Marketing, Communication & Support Distribution, Audit, Contrôle, Conformité & Juridique, Support Technique & Risques, Excellence Opérationnelle, Encaissement, Gestion des flux & Logistique, Informatique…

Au final, des salariés seront partants et ceux restants devront assumer la charge de travail laissée orpheline !

  • A la fin 2020, 79 Équivalents Temps Pleins (ETP) auront disparu.

Entre 2021 et 2023, 240 ETP se seront volatilisés au titre des économies et du gain de productivité

Vos représentants

  • photo de Xavier TIRACHE

    Xavier TIRACHE

  • photo de Sylvie PEDRONI

    Sylvie PEDRONI

  • photo de Serge BONTEMPS

    Serge BONTEMPS

  • photo de Flora SAUVEUR

    Flora SAUVEUR

  • photo de Denis DERRIEN

    Denis DERRIEN

  • photo de François TIXIER

    François TIXIER

  • photo de Thierry BASTIDE

    Thierry BASTIDE

  • photo de Ange-Yannick KOMBE

    Ange-Yannick KOMBE

  • photo de Hubert LAURIOZ

    Hubert LAURIOZ

  • photo de Frédéric DORTOMB

    Frédéric DORTOMB

  • photo de Catherine CHAUVIN

    Catherine CHAUVIN

  • photo de Sylvaine Hardy

    Sylvaine Hardy

  • photo de Patricia Dumas

    Patricia Dumas

  • photo de Benoit Fontaine

    Benoit Fontaine

  • photo de Elsa Michalet

    Elsa Michalet

  • photo de Bruno Courrege

    Bruno Courrege

  • photo de François Blanchecotte

    François Blanchecotte

  • photo de Eric Graziani

    Eric Graziani

  • photo de Eric Foulhac

    Eric Foulhac

  • photo de Fernando Jorge

    Fernando Jorge

  • photo de Nathalie Loustalot

    Nathalie Loustalot

  • photo de Vanessa Pereau

    Vanessa Pereau

  • photo de Manuel Rodrigues

    Manuel Rodrigues

  • photo de Alexandra Firmano

    Alexandra Firmano

  • photo de Ines Mahdjoub

    Ines Mahdjoub

  • photo de Giulia Schumacher

    Giulia Schumacher

  • photo de Christophe Sessiecq

    Christophe Sessiecq

  • photo de Xavier Boully

    Xavier Boully

  • photo de Gwenaele Regnier

    Gwenaele Regnier

  • photo de Guillaume Cauvin

    Guillaume Cauvin

  • photo de Gilles Bary

    Gilles Bary

  • photo de Hassan Akid

    Hassan Akid

  • photo de Nadia Rousseau

    Nadia Rousseau

  • photo de Yves Bretel

    Yves Bretel

  • photo de Pierre Clerc

    Pierre Clerc

  • photo de Katy Nativel

    Katy Nativel

  • photo de Anne-Charlotte Laumonier Blouet

    Anne-Charlotte Laumonier Blouet

  • photo de Julien Buisson

    Julien Buisson

  • photo de Corinne Marzolf

    Corinne Marzolf

  • photo de Yann Morvan

    Yann Morvan

  • photo de Frederic Rety

    Frederic Rety

  • photo de Murielle Phaure

    Murielle Phaure

  • photo de Michel Colin

    Michel Colin

  • photo de Dominique Le Gall

    Dominique Le Gall

  • photo de Yvane Ryckebusch

    Yvane Ryckebusch

  • photo de Yassine Khessouma

    Yassine Khessouma

  • photo de Marie-laure Marchand

    Marie-laure Marchand

  • photo de Nathalie Pacitti Diaz

    Nathalie Pacitti Diaz

  • photo de Sophie Dumas

    Sophie Dumas

  • photo de Emily Lambert

    Emily Lambert

  • photo de Magalie Imbault

    Magalie Imbault

  • photo de Christophe Rada

    Christophe Rada

  • photo de Michel Faget

    Michel Faget

  • photo de Caroline Vattier

    Caroline Vattier

  • photo de Jean-Marc Pagau

    Jean-Marc Pagau

  • photo de UDPA AXA Banque

    UDPA AXA Banque