Tassement des Classifications dans AXA France

Ce rétrécissement sur les classes 5 et 6 raréfie les perspectives d’évolution !

L’UDPA a dénoncé :

  • Le ghetto dans lequel sont enfermés les classes 1 à 4 faute de postes non-cadres en mobilité,
  • La réduction des perspectives d’évolution sur deux classes au lieu de 7 qui contribue largement au turn over des jeunes diplômés directement recrutés en classe 5 ou 6.

Environ 400 salariés d’AXA France (soit 3,5% de l’effectif CDI en activité) bénéficient chaque année d’une promotion en accédant à un poste situé une fonction de classe supérieure.

Le service d’accueil devant financer sur son budget d’augmentation le changement de classe d’une arrivée en mobilité, la quasi totalité des changements de classe est effectuée lors des comités de raccordement. En clair les chances d’aboutir sur une mobilité vers un poste de classe supérieure sont proches de zéro !

Comité de raccordement : Ils se réunissent d’août à octobre. Pendant cette période les lignes managériales argumentent face aux décideurs de la DRH pour justifier leurs demandes de raccordement d’une fonction à une classe supérieure.

La préparation de ces comités est alignée sur les campagnes d’augmentations individuelles annuelles des mois de mai et juin, ce qui permet à la DRH d’éviter tout risque de dépassement des budgets.

La DRH attend désormais le terme d’une période d’adaptation concluante en général (6 mois à 1 an) pour augmenter le salaire, alors que les activités de la fonction de classe supérieure sont déjà réalisées et maitrisées depuis longtemps. C’est ce que la DRH appelle « traitement équitable » ! Pour l’UDPA il s’agit d’une pure escroquerie destinée à faire patienter les salariés pendant 6 mois à un an avant de verser l’augmentation salariale prévue par les accords.

L’UDPA continue de dénoncer les effets pervers de l’accord salarial d’AXA France qui oblige les services à financer les changements de classe au détriment des budgets d’augmentation individuelle.

Classe acquise : S’il n’y a pratiquement pas de mobilité sur une fonction supérieure, il y a eu 47 mobilités vers une classe inférieure en 2019. Le nombre de salariés en classe acquise reste constant à une valeur d’environ 350 salariés ; en effet les promesses de retour à la classe d’origine sont rarement tenues. De plus la DRH compare votre salaire avec celui de vos collègues raccordés à la classe inférieure ce qui réduit fortement les espoirs d’augmentation.

Bibliothèque des fonctions : elle contient les descriptions détaillées et le classement des fonctions issues du système de classification des Conventions Collectives Nationales de l’Assurance et de l’Inspection. L’UDPA a obtenu qu’elle soit plus accessible dans l’espace RH de One.

Vos représentants

  • photo de Xavier TIRACHE

    Xavier TIRACHE

  • photo de Sylvie PEDRONI

    Sylvie PEDRONI

  • photo de Serge BONTEMPS

    Serge BONTEMPS

  • photo de Marie-Pascale DUVERNOIS

    Marie-Pascale DUVERNOIS

  • photo de Frédéric ABEL

    Frédéric ABEL

  • photo de Flora SAUVEUR

    Flora SAUVEUR

  • photo de Denis DERRIEN

    Denis DERRIEN

  • photo de Christine SORGENFREI

    Christine SORGENFREI

  • photo de Anne-Juliette TILLAY

    Anne-Juliette TILLAY

  • photo de François TIXIER

    François TIXIER

  • photo de Thierry BASTIDE

    Thierry BASTIDE

  • photo de Ange-Yannick KOMBE

    Ange-Yannick KOMBE

  • photo de Hubert LAURIOZ

    Hubert LAURIOZ

  • photo de Frédéric DORTOMB

    Frédéric DORTOMB

  • photo de Catherine CHAUVIN

    Catherine CHAUVIN

  • photo de Sylvaine Hardy

    Sylvaine Hardy

  • photo de René-Hubert Purseigle

    René-Hubert Purseigle

  • photo de Christophe Bezault

    Christophe Bezault

  • photo de Patricia Dumas

    Patricia Dumas

  • photo de Jaime Martins

    Jaime Martins

  • photo de Christophe Pajadon

    Christophe Pajadon

  • photo de Bertrand Testu

    Bertrand Testu

  • photo de François Blanchecotte

    François Blanchecotte

  • photo de Eric Graziani

    Eric Graziani

  • photo de Dominique Gulluscio

    Dominique Gulluscio

  • photo de Fernando Jorge

    Fernando Jorge

  • photo de Nathalie Loustalot

    Nathalie Loustalot

  • photo de Claudine Magusto

    Claudine Magusto

  • photo de Pascal Soullard

    Pascal Soullard

  • photo de Christophe Rocher

    Christophe Rocher

  • photo de Giulia Schumacher

    Giulia Schumacher

  • photo de Christophe Sessiecq

    Christophe Sessiecq

  • photo de Xavier Boully

    Xavier Boully

  • photo de Jean-Pierre Vassard

    Jean-Pierre Vassard

  • photo de Moussa Toure

    Moussa Toure

  • photo de Gilles Bary

    Gilles Bary

  • photo de Hassan Akid

    Hassan Akid

  • photo de Michele Alleman

    Michele Alleman

  • photo de Yves Bretel

    Yves Bretel

  • photo de Pierre Clerc

    Pierre Clerc

  • photo de Katy Nativel

    Katy Nativel

  • photo de Bruno Gay

    Bruno Gay

  • photo de Dominique Herbert

    Dominique Herbert

  • photo de Anne-Charlotte Laumonier Blouet

    Anne-Charlotte Laumonier Blouet

  • photo de Yann Le Beller

    Yann Le Beller

  • photo de Jean-Marc Lefebvre

    Jean-Marc Lefebvre

  • photo de Corinne Marzolf

    Corinne Marzolf

  • photo de Jacques Quinol

    Jacques Quinol

  • photo de Fred Rety

    Fred Rety

  • photo de Françoise Sala

    Françoise Sala

  • photo de Michel Colin

    Michel Colin

  • photo de Dominique Le Gall

    Dominique Le Gall

  • photo de Jean-Marc Pagau

    Jean-Marc Pagau

  • photo de Jean-François Herbert

    Jean-François Herbert

  • photo de Yassine Khessouma

    Yassine Khessouma

  • photo de Marie-laure Marchand

    Marie-laure Marchand

  • photo de Nathalie Pacitti Diaz

    Nathalie Pacitti Diaz

  • photo de Sophie Dumas

    Sophie Dumas

  • photo de UDPA AXA Banque

    UDPA AXA Banque