12 octobre, journée de la santé mentale.

La direction a organisé une journée intitulée : « Journée de la santé mentale ».

Les partenaires sociaux n’y ont pas été associés, alors que veiller à la bonne sécurité et santé au travail fait partie de leurs rôles et attributions, notamment au travers de la CSSCT (Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail).

Les supports et certains ateliers organisés pour cette journée nous ont interpellés et même, dans un certain sens, consternés.

L’UDPA remercie l’équipe de médecine du travail qui est intervenue au cours de la journée, mais souhaite rappeler que sur le sujet du stress et du bien-être au travail, vos élus de l’UDPA et la médecine du travail ont un rôle complémentaire à jouer : la médecine travaille à soulager les symptômes et vos élus UDPA s’attaquent aux origines du mal, en travaillant à endiguer les situations anxiogènes auxquelles le salarié est exposé.

En organisant cette journée, notre RH vient de cocher une case supplémentaire – il ne sera donc pas possible de lui reprocher de n’avoir rien fait sur ce sujet de la santé mentale, ce qui est le but visé – mais que retiendra-t-on ?

  • Les vidéos édifiantes du docteur Mark Winwood, et ses conseils en bois ?
    • Où le stress est décrit comme un état normal, à l’inverse de la définition qu’en donne l’OMS ;
    • Où le manager est présenté comme le praticien qui pourra diagnostiquer les symptômes et apporter le soutien psychologique au collaborateur en souffrance ;
    • Où l’on donne quelques rapides conseils pour améliorer sa résistance au stress sans à aucun moment s’intéresser à ce qui l’engendre ;

Trois fois non !

Il ne sera jamais assez dit que bien-être est l’état normal alors que le stress au travail n’est pas normal ni acceptable, résultant d’un ensemble de réactions qu’ont les employés confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles qui ne correspondent pas à leurs capacités ni à leurs connaissances.

Le manager est un organisateur, un leader éventuellement (enfin gare aux abus de langage…) ou un coach à la rigueur, mais il n’est certainement pas un psychologue. Il n’a pas reçu de formation pour cela. Sans compter qu’il fait partie probablement de la population la plus exposée au stress au travail.

La veille et l’accompagnement des collaborateurs en souffrance, la remédiation des facteurs de risques est de la responsabilité de la direction à travers les fonctions RH, médecine du travail, assistance sociale… accompagnées par la représentation du personnel siégeant ensemble en Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail – jamais citée dans les présentations.

  • Une séance de sophrologie collective insolite et soporifique ?

Sans nier les effets éventuellement positifs de méthodes permettant de gérer son état d’esprit et de prendre du recul face aux incessantes perturbations, on comprend mal de but de cette session de « bouddhisme managérial », lors de laquelle nous fûmes invités pendant longues minutes à regarder nos mains (en application du précepte « younien » : parle à ma main ?) et à nous concentrer sur notre respiration… S’agissait-il d’endormir tout le monde ? A-t-elle convaincu ? Nous en doutons tant ces exercices, à caractère purement inviduel, s’inscrivaient mal dans cette ambiance collective.

Vouloir préserver la santé mentale, c’est s’attacher à en déterminer les causes et à en éradiquer les effets. Nous n’avons rien trouvé de tel.

On pourra toujours pratiquer telle ou telle activité physique ou mentale pour renforcer notre résilience, rien ne sera résolu tant que nous serons exposés aux agressions que sont les changements permanents de priorités, l’inflation des moyens de communication, la culture de l’immédiateté… liste non exhaustive !

Un point positif tout de même, avec la présentation du service de santé au travail qui a rétabli les rôles et les responsabilités, en réponse au dispensable Dr Winwood: le manager n’est pas un médecin…

Chose incroyable par ailleurs, à aucun moment les instances de représentation du personnel, et principalement la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail, n’ont été citées. Elles n’ont pas même été consultées pour préparer le plan d’action de cette journée.

Tout cela nous conforte dans le pénible soupçon que la direction et le top management s’efforcent désormais de dégager tout ce qui ressemble à une médiation entre les collaborateurs, leurs representants et eux, d’une manière de moins en moins discrète d’ailleurs, quitte à empiéter sur des domaines qui ne sont pas les leurs…

Nous vous le rappelons, nous, élus UDPA sommes là pour vous soutenir. Sollicitez-nous en toute confidentialité. Notre nouveau site web https://www.udpa-axa.org/ vous permet de prendre contact indépendamment de l’environnement professionnel.

Vos représentants

  • photo de Xavier TIRACHE

    Xavier TIRACHE

  • photo de Sylvie PEDRONI

    Sylvie PEDRONI

  • photo de Serge BONTEMPS

    Serge BONTEMPS

  • photo de Marie-Pascale DUVERNOIS

    Marie-Pascale DUVERNOIS

  • photo de Frédéric ABEL

    Frédéric ABEL

  • photo de Flora SAUVEUR

    Flora SAUVEUR

  • photo de Denis DERRIEN

    Denis DERRIEN

  • photo de Christine SORGENFREI

    Christine SORGENFREI

  • photo de Anne-Juliette TILLAY

    Anne-Juliette TILLAY

  • photo de François TIXIER

    François TIXIER

  • photo de Thierry BASTIDE

    Thierry BASTIDE

  • photo de Ange-Yannick KOMBE

    Ange-Yannick KOMBE

  • photo de Hubert LAURIOZ

    Hubert LAURIOZ

  • photo de Frédéric DORTOMB

    Frédéric DORTOMB

  • photo de Catherine CHAUVIN

    Catherine CHAUVIN

  • photo de Sylvaine Hardy

    Sylvaine Hardy

  • photo de René-Hubert Purseigle

    René-Hubert Purseigle

  • photo de Christophe Bezault

    Christophe Bezault

  • photo de Patricia Dumas

    Patricia Dumas

  • photo de Jaime Martins

    Jaime Martins

  • photo de Christophe Pajadon

    Christophe Pajadon

  • photo de Bertrand Testu

    Bertrand Testu

  • photo de François Blanchecotte

    François Blanchecotte

  • photo de Eric Graziani

    Eric Graziani

  • photo de Dominique Gulluscio

    Dominique Gulluscio

  • photo de Fernando Jorge

    Fernando Jorge

  • photo de Nathalie Loustalot

    Nathalie Loustalot

  • photo de Claudine Magusto

    Claudine Magusto

  • photo de Pascal Soullard

    Pascal Soullard

  • photo de Christophe Rocher

    Christophe Rocher

  • photo de Giulia Schumacher

    Giulia Schumacher

  • photo de Christophe Sessiecq

    Christophe Sessiecq

  • photo de Xavier Boully

    Xavier Boully

  • photo de Jean-Pierre Vassard

    Jean-Pierre Vassard

  • photo de Moussa Toure

    Moussa Toure

  • photo de Gilles Bary

    Gilles Bary

  • photo de Hassan Akid

    Hassan Akid

  • photo de Michele Alleman

    Michele Alleman

  • photo de Yves Bretel

    Yves Bretel

  • photo de Pierre Clerc

    Pierre Clerc

  • photo de Katy Nativel

    Katy Nativel

  • photo de Bruno Gay

    Bruno Gay

  • photo de Dominique Herbert

    Dominique Herbert

  • photo de Anne-Charlotte Laumonier Blouet

    Anne-Charlotte Laumonier Blouet

  • photo de Yann Le Beller

    Yann Le Beller

  • photo de Jean-Marc Lefebvre

    Jean-Marc Lefebvre

  • photo de Corinne Marzolf

    Corinne Marzolf

  • photo de Jacques Quinol

    Jacques Quinol

  • photo de Fred Rety

    Fred Rety

  • photo de Françoise Sala

    Françoise Sala

  • photo de Michel Colin

    Michel Colin

  • photo de Dominique Le Gall

    Dominique Le Gall

  • photo de Jean-Marc Pagau

    Jean-Marc Pagau

  • photo de Jean-François Herbert

    Jean-François Herbert

  • photo de Yassine Khessouma

    Yassine Khessouma

  • photo de Marie-laure Marchand

    Marie-laure Marchand

  • photo de Nathalie Pacitti Diaz

    Nathalie Pacitti Diaz

  • photo de Sophie Dumas

    Sophie Dumas

  • photo de UDPA AXA Banque

    UDPA AXA Banque