Transfert des jours dans le PERECO

Vous avez la possibilité de transférer notre solde de jours de congés (et RTT)  dans le PERECO, avec une limite de 10 jours par an.

Voici le calendrier de transfert 2022 pour les CP (jours de congés payés), JR (jours de JRA et JRTT) et jours stockés dans le CET.

 

Un projet de GPEC à AXA France aux allures d’accompagnement vers la sortie ! 

L’UDPA s’oppose aux axes envisagés dans le projet d’accord proposé par la Direction pour le GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) :  mobilité dynamique INTERNE OU EXTERNE et intégration dans l’accord GPEC des mesures TAR, Mécénat et Projet Personnel. 

  • AXA est en transformation technologique et organisationnelle forte pour concourir aux objectifs ambitieux et court-termistes du DRIVING PROGRESS dans un contexte de recrutement externe difficile.
  • Le projet d’accord GPEC est uniquement orienté vers la mobilité pour qu’AXA puisse positionner les ressources dans les secteurs qui en auront besoin.
  • Cet accord, d’une durée de 18 mois, ne permettra aucun plan d’action pour préparer les équipes aux mobilités envisagées par l’Entreprise. La formation ne permet pas, aujourd’hui, aux salariés de se préparer. Quel sera l’accompagnement dans le cadre de ces mobilités ? Uniquement des e-learning, du distanciel ….? Alors qu’il doit se faire par et avec l’Humain qui manque de plus en plus à notre Entreprise.
  • Des dispositifs de mobilités sont présents sans valorisation de  recrutement, de moyens accordés à la fonction managériale comme RH alors que leurs périmètres seront élargis et une promotion via des filières expertise encore floue!
  • Nouvelle notion le congé mobilitélié à un projet de réorganisation de l’entreprise, qui dans ce cas proposera aux salariés les dispositifs en fonction de leur âge : le TAR+, le mécénat, le projet personnel, le bilan de compétence, ou le reclassement via 2 postes et l’accompagnement Match mobilité. Si le reclassement échouait, le salarié serait orienté vers un congé mobilité externe, c’est-à-dire une sortie de l’entreprise avec accompagnement, indemnité de licenciement et abondement du CPF  ! ​

      L’UDPA refuse et demande la révision de cet article. 

Ce projet d’accord est encore loin d’aboutir en négociation aussi l’UDPA demande la prorogation de l’accord actuel qui est plus favorable aux salariés. Après tout il n’y pas d’urgence : sauf si des projets sont dans les tiroirs pour la rentrée, ce qui justifierait d’aller rapidement à un accord de 18 mois !

L’UDPA déplore qu’aucune garantie de l’emploi soit affichée dans ce projet d’accord, et que l’obligation de préparer les salariés au futur soit bannie des plans de développement.                           

L’UDPA demande  à poursuivre une négociation distincte entre la GPEC et les dispositifs de sorties TAR et mécénat, très attendus d’une partie des salariés.

A quoi sert le Pulse ?

Les résultats du pulse de mars 2022 ont été présentés au CSEC d’AXA France.

L’UDPA maintient que des pressions ont été exercées sur un certain nombre de salariés pour donner des réponses positives. L’UDPA appuie sa conviction sur les nombreux témoignages recueillis via le sondage que nous avons récemment réalisé. Pour exemple, il aurait été dit dans certains services : la « tête » du manager de proximité pourrait être mise en balance en cas de «mauvais» résultats. Dans d’autres services, le message serait passé que la pérennité de l’activité en interne AXA serait liée à de « bons » résultats.

Les suites de « mauvais pulse » semblent aussi aboutir pour une partie des répondants à des ateliers, dans lesquels,  au contraire d’écouter les raisons de leur ressenti, le management s’efforcera de leur faire comprendre l’erreur de leur ressenti…

En réponse, la direction pointe des initiatives isolées de certains managers et rappelle la volonté de la direction de préserver l’anonymat – Elle promet de faire le nécessaire pour que cela ne se reproduise pas.

L’UDPA pose la question à la Direction, à quoi sert de faire une enquête si l’on n’est pas prêts à entendre les réponses ?

Nathalie Pacitti-Diaz

Elue du CSE ASC

 

Miroir mon beau miroir, Des paroles aux actes

A partir d’articles AXA Live ou d’informations données dans les CSE, l’UDPA vous propose un décryptage de l’écart entre parole et réalité du terrain.

Modération salariale ! Pas pour tous !

En 2021, l’enveloppe d’augmentation prévue par accord (AI + AG) était de 1,1%.

L’UDPA constate que la modération salariale ne s’applique pas à tous. Dans le Bilan Social (document comptable, fiscal, social obligatoire) l’entreprise nous présente le montant global des 10 rémunérations les plus élevées par périmètre CSE et les résultats sont édifiants car entre 2021 et 2022 :

+ 22 % au niveau de AXA Particuliers et Entreprises,

+ 16 % au niveau des Fonctions Centrales,

Légère baisse à AXA Santé Collectives, mais départ d’un directeur historique sur la période …

 

Modération salariale bis ! Vraiment pas pour tous !

L’UDPA, seule organisation syndicale à s’abstenir (ce qui vaut vote contre) sur le vote concernant la hausse des rémunérations de la direction générale et les mandataires sociaux à raison de leur mandat social : les autres organisations syndicales ayant donné un vote favorable.

L’UDPA participe au Conseil de Surveillance du FCPE Actionnariat AXA Direct France et préside le Conseil de Surveillance pour le Fond FCPE « AXA ACTIONNARIAT » en la personne de Nathalie Loustalot.

Le conseil doit donner un avis sur les résolutions qui seront soumises au vote des actionnaires lors de l’Assemblée Générale du 28 avril 2022.

L’UDPA a souhaité marquer son désaccord sur les augmentations de rémunération proposées pour l’équipe de la direction générale et les mandataires sociaux, et notamment Thomas B :

-4e à 6e résolutions : rémunération versée au cours ou attribuée au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2021 aux mandataires sociaux de la Société à raison de leur mandat social (environ +14 %).

7e à 9e résolutions : les éléments de la politique de rémunération respectivement applicables au Directeur Général, Président du Conseil d’Administration et aux administrateurs de la Société.

 

Télétravail, les nouveautés à AXA France

Tickets Restaurant :  à compter du 1er juin 2022.

Eligibilité Mise à disposition Montants
Pour en bénéficier, il faudra avoir fini le processus de demande de télétravail sous Pléiades et saisi ses jours de télétravail dans Pléiades. La carte Titres Restaurant étant envoyée au domicile en juin, vérifiez bien l’adresse personnelle dans PLEIADES. Il sera possible d’utiliser les Tickets Restaurant à hauteur de 19 € par jour, du lundi au samedi .
L’octroi de Tickets Restaurant se fera à partir de 3 demi-journées déclarées en télétravail sur le mois sous Pléiades. Si non-réception de la carte en juillet, il faudra contacter la plateforme SODEXHO. Par jour télétravaillé, le salarié reçoit un titre d’une valeur de 9 € pris en charge à 60% par AXA soit 5,40 €.
Des contrôles seront réalisés par la direction pour vérifier que les salariés bénéficiant des Tickets Restaurant n’ont pas eu de passage au restaurant d’entreprise les même jours. A compter de la paie de juillet figurera sur le bulletin, la déduction de la part salarié des Tickets Restaurant et la matérialisation de la part employeur.

 

Pointage en télétravail :  depuis le 1er avril  2022.

  • Sur site comme en télétravail, les mêmes règles s’appliquent. Le salarié badgeant est dans l’obligation de badger 4 fois par jour. Tant que ces 4 pointages ne sont pas réalisés, Pléiades considère qu’il y a une anomalie et met la case en rouge.
  • C’est sur la base de l’autonomie et de la confiance que la possibilité de badger a été accordée. Cependant, la Direction a précisé qu’elle s’autorisera à faire des contrôles, notamment sur les situations de crédits horaires inhabituels.

 

 

Le plan d’épargne retraite collectif (PERECO à AXA France)

La négociation sur le dispositif PERECO vient de se tenir. Ce dispositif a pour but d’accompagner les salariés dans la préparation de leur retraite dans un cadre fiscal avantageux. Il permet de recevoir les primes de l’intéressement et de la participation, ainsi que jusqu’à 10 jours de congés par année civile.

Important

L’UDPA vous rappelle que les sommes versées au PERECO bénéficient d’un abondement de l’entreprise de 100 % du montant investi dans la limite d’un plafond annuel de 750 €.

Les élus de l’UDPA sont là pour vous donner un éclairage sur ce dispositif.

Seulement 60 % des salariés versent dans le PERECO ne serait-ce que les 750 €, leur permettant de recevoir 750 € d’AXA, ce qui signifie que 40 % n’en bénéficient pas.

L’UDPA s’interroge sur ce faible taux : par méconnaissance de cet avantage ou car cela oblige à bloquer toute ou partie de son intéressement/ participation jusqu’à la retraite ?

Nouveauté

A compter du 1er juin 2022, AXA met à la disposition des salariés une téléconsultation financière entièrement prise en charge par AXA, à raison de 2 par an, confiée à un organisme extérieur permettant de bénéficier d’un service d’aide et d’orientation à la prise de décision relative au présent dispositif et à la préparation de la retraite.

RSE, Rencontre avec Patrick Cohen

Le 14 avril, une délégation de l’UDPA a rencontré Patrick Cohen, Amélie Watelet et Sibylle Quere-Becker pour un échange informel.

L’UDPA a présenté, entre autres, les axes de son programme RSE concernant spécifiquement la dimension « gouvernance » (souvent occultée par les questions environnementales) :

  • Participation des salariés. La participation, c’est la performance et l’engagement, comme on l’observe dans les pays scandinaves ou en Allemagne. L’UDPA préconise la participation accrue :
  • des salariés aux fruits de l’entreprise avec l’application de la règle : un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés, un tiers pour l’investissement,
  • des salariés dans le capital de la société avec une cible à trois ans de 20% et des droits de vote associés à cette part (contre 4,3% du capital et 6,2% des droits de vote aujourd’hui),
  • des représentants des salariés au Conseil d’Administration, avec un objectif de 40% de représentation des salariés et des parties prenantes, représentation directe ou via les représentants du personnel. Contre 2 seulement aujourd’hui…
  • des salariés au groupe « Role in society » (qui s’assure de la coordination des actions contre le réchauffement climatique et est responsable de la stratégie en lien avec le Conseil d’Administration et le Comité de Direction).
  • Création d’une commission RSE au sein du Comité Social et Economique couvrant l’ensemble des sujets inclus dans le périmètre RSE, pouvant demander des études spécifiques et ayant une échéance régulière devant le COMEX (présentation de dossiers, de requêtes, de propositions).

 

Patrick Cohen a confirmé que la RSE était au cœur de ses priorités et nos propositions ont reçu une écoute attentive. L’UDPA aura l’occasion de poursuivre ses échanges sur le programme issu de nos réflexions internes

 

GPEC, Quel avenir pour les non-cadres à AXA France?

Depuis des années, leur part dans les effectifs baisse.

L’UDPA s’interroge sur le maintien de postes de non-cadres dans l’entreprise. On le constate, d’externalisations en délocalisations, le nombre de postes s’amenuise.

(Issus des tableaux des effectifs donné dans les CSE)

 

 

Cela amène l’UDPA à alerter : quelles sont les mesures prises par la Direction pour accompagner les non-cadres vers des postes de cadres ? La promotion des classes 4 vers 5 sont rares.

(Issus du bilan social 2021)

L’UDPA conseille aux non-cadres un point avec le manager et la RH, pour déterminer une trajectoire professionnelle et pédagogique afin de bâtir un parcours dans l’entreprise.

L’UDPA a des experts formation, contactez-nous   service.udpa@axa.fr

 

GPEC : évolution des effectifs des sites à AXA France

 

 

La Direction nous présente l’évolution tendancielle des Métiers constatées sur les  différents sites. L’UDPA constate la réduction des filières, qui semblent se résumer à la Souscription MB –ES et l’Ingénierie logicielle, les autres Métiers étant notés comme ayant une évolution tendancielle «dans une moindre mesure» (l’UDPA se demande ce que signifie cette tournure de phrase)

Pour les sites coworking,  une seule filière :

  • gestion des flux clients distributeurs pour le site de Châteauroux,
  • toutes les activités hors traitement sinistres de fréquence IARD pour le site de Nancy,
  • Traitement des sinistres RC et décennale pour Dijon,

toutes les activité hors IARD Gestion des recours  pour le site de Nîmes.

RSE, Comment baisser notre empreinte écologique

Sur le site « Connaissez-vous votre empreinte sur le climat » (ADEME : Agence de la transition écologique) il est possible de se tester pour connaître sa participation individuelle au réchauffement climatique.

Sachant que la consommation de viande est à l’origine de 15 % des émissions de gaz à effet de serre, comment AXA France pourrait nous aider à changer nos habitudes ?

 

Dans une démarche responsable, l’entreprise pourrait être moteur en mettant dans le cahier des charges de la restauration d’entreprise l’obligation de proposer d’un plat végétarien équilibré par jour et par restaurant.

Plat végétarien et non juste la possibilité de prendre une assiette de légumes, possibilité déjà existante mais insuffisante, une alimentation végétale  équilibrée se devant contenir des légumineuses, céréales et légumes.