Les résultats du sondage UDPA sur appréciation de la performance 2020 AXA France

Dès le premier confinement, la Direction avait refusé de revoir les objectifs pour une prise en compte du contexte de réalisation de leurs activités par les salaries. On pouvait se douter que le refus de la Direction d’une révision des objectifs au bénéfice d’une supposée bienveillance lors de l’évaluation masquait une spoliation.

Les résultats du sondage lancé en mars par l’UDPA sont éloquents et confirment nos inquiétudes.

une absence de reconnaissance de l’engagement :

52% des salariés perçoivent une faible reconnaissance de leur travail lors de l’évaluation de leur performance par la hiérarchie

 

Trop peu de prise en compte du contexte 2020

Pour 56% des salariés, les conditions particulièrement difficiles de réalisation de leur travail ont été ignorées dans l’évaluation des résultats. Pourtant, l’effort pour rouler à 30 km/h sur un vélo n’est pas le même avec le vent de face et le vent dans le dos!

En fait de bienveillance, les consignes d’économies ont prévalu avec pour conséquence, dans bien des cas, une baisse des taux d’atteinte. Une minorité d’appréciateurs ont revu les objectifs et/ou ont adopté une attitude bienveillante dans leur appréciation.

 

Quelques verbatims des répondants parmi les plus représentatifs :

  • « Pas de prise en compte des activités traitées hors objectifs (formations, nombreuses réunions…)»
  • « Aucune prise en considération des nombreuses surcharges de cette année 2020 très difficile.»
  • « J’ai fait 10 ans ce système de CRV puis j’en suis sorti car je n’accepte pas le principe de faire 100% de ces objectifs et n’avoir au final que 85 ou 90%.»
  • « Cet entretien ne SERT A RIEN:
    • la moitié des objectifs ne sont pas atteignables pour la simple raison qu’ils dépendent d’outils et/ou d’autres moyens qui ne sont pas donnés
    • le manager d’ailleurs n’en parle pas. »

Un constat de baisse de motivation des salariés

La motivation ne se décrète pas, elle se gagne par la loyauté, la confiance et la reconnaissance.

  • Seuls 28% des salariés ont vu leurs efforts exceptionnels reconnus durant l’année 2020 hors du commun.
  • La motivation de 45% des salariés a été affectée par le mépris de leur engagement.

 

Quelques verbatims des répondants parmi les plus représentatifs :

  • « Assez, voire complètement subjectif et opaque comme les entretiens des années précédentes.»
  • « Il n’y a pas eu d’incidence positive sur le taux…. C’est encore une fois un merci avec une tape dans le dos. »
  • « Pas de cohérence entre un taux à 95% depuis 5 ans et une absence d’augmentation depuis juillet 2016. »
  • « Un sentiment d’écœurement avec une baisse de 10 points (de 93 à 83 % ) … Renseignements pris auprès de collègues, on fait payer à certains la crise sanitaire, en clair aux anciens chez nous. »

 

Compétences professionnelles relationnelles (CPR) : à la tête du client

Le rejet des CPR par les salariés, équipier ou manager, est criant. Les conditions d’évaluation des CPR sont tellement opaques que bien des hiérarchies évitent d’en parler. Celles qui osent peinent à justifier la subjectivité du système.

  • Dans 53% des entretiens, les CPR ne sont pas évaluées.
  • Dans 13% des appréciations, les CPR pèsent plus de 30% alors que le poids maximum est de 30% en « classe 7 » et 20% en « classe 5 et 6 ».

Conditions difficiles + engagement salariés élevé = taux d’atteinte décevant

La bienveillance promise par la Direction? Oui celle envers les finances de l’Entreprise, non pour celle envers les salariés.

En 2020, dans des conditions exceptionnellement difficiles, AXA France a sauvegardé sa rentabilité. Ceci aurait-il été possible sans un engagement hors du commun salariés ?

La réponse est dans la question mais pas dans les taux d’atteinte.

 

Les salariés ayant obtenu un taux d’appréciation inférieur ou égal à 80%, sont exposés à la menace d’une supposée insuffisance professionnelle.

Pour contester un taux d’appréciation qui semble injustifié, contactez l’UDPA.

Fréquence d’augmentation : les salariés mal reconnus sont nombreux

La Direction prétend que les salariés non augmentés depuis 5 ans ou plus sont une infime minorité. Pourtant 27% sont dans ce cas!

Si 27% des salariés avaient réellement

  • des performances,
  • un savoir-faire,
  • un engagement,

ne méritant pas une augmentation depuis 5 ans et plus, alors AXA France ne serait pas une entreprise aussi florissante…

 

L’UDPA dénonce :

 le refus d’adapter les objectifs au contexte de 2020,

une absence de bienveillance dans la majorité des situations,

Et par conséquent  la baisse des taux d’atteinte pour nombre des salariés

Résilience, maître mot de la communication d’AXA

Citation de Thomas Buberl, à propos des résultats 2020 :

« Nos résultats ont montré la résilience d’AXA face à la crise du COVID 19 »

Un Directeur nous propose une quadruple résilience : « …résilience opérationnelle, résilience commerciale, résilience sur la poursuite des projets, résilience de profitabilité et ceci grâce à nos collaborateurs et à nos partenaires sur le terrain ».

De quoi parle-t-on? La résilience c’est la capacité à rebondir après un traumatisme.

Si les résultats d’AXA sont au rendez-vous, pour l’Actionnaire avec un dividende annoncé à 1,43 €, on oublie l’essentiel. La vraie résilience est celle des salariés qui ont su s’adapter à ce contexte nouveau et anxiogène, dans des conditions de travail que beaucoup ne connaissaient pas.

En effet, les salariés sont les champions de la résilience : ils ont dû déployer des trésors d’organisation face aux contraintes de la situation : gérer les enfants et les proches, un petit logement, l’isolement, une ergonomie du poste de travail à distance insuffisante, des journées de travail à rallonge, prendre en charge de nombreuses dépenses supplémentaires …

La vraie résilience d’AXA est celle de ses salariés, cela devait être dit. Les salariés méritent plus que de simples remerciements.

 

Michel Colin

axa france

Elu CSE APIE

Médaille du travail

Les salariés du privé ont droit à une médaille du travail à 20, 30, 35 et 40 ans d’ancienneté cumulée tous employeurs confondus. Chez AXA la médaille donne droit à une prime. Découvrez ci-dessous les démarches.

Chacun pourra se procurer via Internet le formulaire CERFA à remplir et à adresser à l’autorité administrative compétente, en fonction du lieu de résidence. Deux promotions ont lieu, le 1er janvier (demande à déposer avant le 15 octobre de l’année précédente) et le 14 juillet (demande avant le 1er mai) de chaque année.

L’attestation d’ancienneté chez AXA est accessible via Pléiades (demandes en ligne).

Il faut impérativement respecter l’ordre des demandes. Même si vous avez déjà l’ancienneté pour les 30 ans ou plus, il faudra commencer par demander la médaille des 20 ans à défaut elle sera perdue. Autrement dit, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Une fois le diplôme obtenu, vous devez l’envoyer à l’ADP via Pléiades. La prime vous sera réglée en principe dans les 2 mois.

Index Egalité femmes / hommes pour AXA France : des écarts en augmentation

Instauré par une loi de 2018, cet index évalue sur 100 points le niveau d’égalité entre les hommes et les femmes. Calculé sur 100 points, cet index dévoile le score de l’Entreprise selon 5 critères peu clairs.

Les résultats pour l’index égalité sont de 92 points sur 100 en 2021, et exactement les mêmes qu’en 2020 et 2019 (année de mise en place de l’index)

  • Ecarts de rémunérations : 37 points sur 40.
  • Ecarts de taux d’augmentations individuelles : 20 points sur 20.
  • Ecarts de taux de promotions : 15 points sur 15.
  • Pourcentage de salariées revenues de congé ayant bénéficié d’une augmentation individuelle à leur retour : 15 points sur 15.
  • Nombre de salariés du sexe sous-représenté (les femmes) parmi les salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations : 5 points sur 10.

                      Comment arrive t’on a de tels chiffres ?

L’index ne se base que sur la proportion de femmes augmentées par rapport aux hommes et pas sur les montants d’augmentations !

  • On l’a constaté lors de la dernière campagne d’augmentations individuelles, 38% des hommes ont bénéficié d’une augmentation contre 34,8% des femmes. De plus les hommes sont en montant plus augmentés que les femmes. Pour les cadres, c’est une différence de 18,5 % !
  • De même pour l’indicateur sur les salariées augmentées revenant de congés maternité, n’est regardé que le petit nombre de femmes en congé pendant le mois de juillet.
  • Pire, l’indicateur salarial sous-évalue les inégalités en appliquant des précautions statistiques (seuils de pertinence, barèmes et pondération). Une entreprise avec une moyenne de 10 % d’écart pourrait obtenir plus des trois quarts des points.

Un calcul qui pérennise les inégalités!

Fixation des objectifs – quelques bonnes pratiques

  • Une bonne pratique consiste à planifier les entretiens au moins 15 jours avant. Le salarié doit avoir connaissance des objectifs en amont pour pouvoir se préparer. Cette recommandation de la Direction est rarement respectée.

 

  • Faites à titre personnel une revue mensuelle de vos objectifs et de vos réalisations, pour voir où vous en êtes, si vous avez reçu les moyens demandés, si des points sont en attente, ce qui vous permettra de relancer, de garder trace de vos actions et de préparer l’entretien d’évaluation de fin d’année.

 

  • Il peut être utile que le manager présente en début d’entretien de fixation d’objectifs le contexte AXA de l’année à venir, les enjeux de la Direction, pour que le salarié puisse se positionner dans la situation et comprenne les attendus.

Important 

Si vous constatez en cours d’année un changement dans l’activité, des taches non prévues qui s’ajoutent… il peut être nécessaire de réactualiser vos objectifs. L’UDPA vous conseille de demander à votre manager un point d’étape, si celui-ci n’est pas déjà prévu,

L’UDPA rappelle que l’échange avec franchise entre manager et membre d’équipe, ne pas doit pas attendre l’entretien de fin d’année : à ce stade, c’est trop tard !

Fixation des objectifs : L’UDPA vous conseille de préparer vos entretiens à l’avance

Signer des objectifs vous engage. Et cet engagement vous sera rappelé lors de l’entretien d’évaluation.

Il est donc important de ne pas signer ce qui semble irréaliste.

Concrètement :

  • Recherchez votre fiche métier dans l’espace ONE . Il existe aussi les fiches fonctions, qui donnent une description détaillée de la fonction inscrite sur votre fiche de paye (dans le cas de la DSI, la fiche de rôle se substitue bien qu’elle ne soit pas institutionnelle).
  • Regardez les compétences techniques nécessaires ainsi que les compétences relationnelles (CPR) prioritaires,

Au sein de l’Udpa-Unsa, je suis fier d’avoir pu aider mes collègues

Au terme de 32 années au service des salariés, au sein de la DRH, puis sous la bannière de l’UDPA-UNSA, je vais faire valoir mes droits à la retraite pour me consacrer à d’autres causes plus personnelles à compter du 1er avril 2021.

Merci pour tous ces moments partagés à vos côtés, riches, enthousiasmants, avec de belles rencontres humaines que je n’oublierai pas.

Au sein de l’Udpa-Unsa, le syndicat autonome du groupe AXA, je suis fier d’avoir pu aider mes collègues à s’adapter et rester motivés malgré les multiples optimisations d’activités, les destructions des collectifs par le mode de travail dit « Agile », les pertes de sens et le manque de reconnaissance.

Parce qu’il n’y a aucune raison pour que cela change, ne restez pas seuls : quel que soit votre site ou votre métier, il y aura toujours un représentant UDPA-UNSA proche de vous, dont la vocation est la défense des salariés AXA, en toute indépendance par rapport aux partis politiques et bien sûr à la Direction d’AXA.

Enfin et surtout, n’oubliez pas de prendre soin de vous et de vos proches et de prendre plaisir au quotidien à chaque fois que c’est possible.

 

Yann Le beller

Conseiller du salarié

Appréciation de la performance 2020 – Tour de vis à AXA France

L’UDPA a demandé un réaménagement des objectifs 2020 pour tenir compte des difficultés liées au confinement, à la connectivité informatique et à l’apparition de nouveaux objectifs prioritaires (évènements climatiques, surcharges liées à la gestion du COVID, avenants pour neutraliser le clausier des pertes d’exploitation…).

Suite à des remontées terrain sur plusieurs périmètres, l’UDPA fait les constats suivants :

  • Les pseudo consignes de bienveillance se sont traduites par des taux baissiers par rapport à l’année précédente.
  • Certaines baisses sont brutales avec des arrondis par pas de 5, qui suppriment toute progressivité.  Cela crée des effets de seuil dommageables comme passer de 85% « Réussi » au risque d’insuffisance en dessous de 81%

Mais face à cette situation la direction n’a concédé que de vagues consignes de bienveillance

L’échelle des critères

Image échelle de critère

  • Les critères d’appréciation sont mal appliqués avec des objectifs loin d’être « SMART » car inatteignables faute d’adaptation au contexte.
  • Les règles d’utilisation des Compétences Professionnelles Relationnelles (CPR) par classe sont détournées : non-respect du nombre d’objectifs CPR, de son poids maximal dans l’appréciation, poids des CPR non-écrit …

 

Donnez votre avis sur l’entretien de performance dans notre sondage

Cliquez sur ce lien pour répondre

https://app.evalandgo.com/s/index.php?a=JTk1cSU5MnElOUQlQUU=&id=JTk4biU5OW4lOUQlQUM=

 

Pour pousser la Direction à repasser des consignes de bienveillance et à donner un mois supplémentaire aux managers pour les appliquer, nous avons besoin d’objectiver nos remontées terrain par un sondage :

Avec 8 questions, il ne vous prendra que 5 minutes. L’UDPA vous garantit une totale confidentialité tant sur votre participation que sur vos réponses.

Qualité de Vie et Condition de Travail (QVCT) : Trop espérer fait désespérer.

Au niveau national, les partenaires sociaux ont signé, en janvier 2021, un Accord National Interprofessionnel (ANI) ambitieux sur la santé au travail. Détail important, la co-chef de file de la délégation patronale au niveau national était la Directrice des Ressources Humaines d’AXA France. L’espoir d’une négociation constructive au sein d’AXA était donc de rigueur : le réveil a été douloureux et les discussions ont tourné court en raison de l’attitude dogmatique de la Direction.

 

Nîmes et Nancy : 2 nouveaux sites AXA France en co-working

Lors des négociations GPEC, l’UDPA s’est battue pour que le non-remplacement des départs sur les sites AXA estampillés par la Direction en « co-working » n’aboutisse pas à des fermetures obligeant les salariés à une mobilité géographique.

La prise à bail de plusieurs étages dans des immeubles neufs  à Nîmes et à Nancy est donc une excellente nouvelle qui pérennise cet engagement et devrait apporter un meilleur confort.

L’UDPA regrette que la Direction de l’Immobilier implante ces deux nouveaux sites en mode Agile Working avec 7 postes de travail pour 10 salariés sans tenir compte :

  • des risques accrus de contagion au cours des pandémies actuelles et sans doute à venir,
  • des difficultés à trouver un poste de travail disponible adapté à son activité les mardi et jeudi,
  • du peu de compatibilité du travail sans papier avec les dossiers « vivants » très lourds de l’assurance.

L’UDPA sera vigilante sur le nombre de postes de travail, le ratio m²/salarié, la formation pour le passage en flexwork, le nombre de places de parking, le maintien des chèques restaurant…

Pour recevoir les présentations détaillées des projets d’implantations Nîmes et Nancy,  contactez service.udpa@AXA.fr