négociation salaires personnel administratif

Les négociations pour le prochain accord salaires du personnel administratif se sont ouvertes le 14 novembre 2016 au niveau de la Représentation Syndicale de Groupe. Comme d’habitude, la Direction a présenté un bilan du précédent accord triennal 2014-2015-2016. Comme d’habitude, la Direction nous a vanté à quel point le pouvoir d’achat des salariés avait augmenté. Comme d’habitude, la Direction nous a indiqué que la situation économique à venir ne permettra d’octroyer au personnel des augmentations substantielles…

Sur le bilan, la Direction nous a indiqué que les minima AXA par classe ont plus augmenté que les minima FFA. Elle oublie juste de préciser que les minima FFA n’ont été que faiblement revalorisés (0,50% en 2016). C’est pourquoi l’UNSA est non signataire de cet accord de branche.

La Direction nous a indiqué que 92% des salariés ont eu une augmentation individuelle récurrente ou une prime depuis 3 ans. Selon la Direction, ce taux atteindrait la valeur de 86% pour les plus de 50 ans. L’UDPA-UNSA a demandé, comme d’habitude, que la Direction communique le taux de salariés, par classe d’âge, qui ont au moins une augmentation récurrente  depuis 3 ans. En effet de nombreux témoignages de salariés de plus de 50 ans nous sont parvenus indiquant ne bénéficier que d’une prime.

L’UDPA-UNSA a réclamé une plus grande visibilité dans les taux de CRV et de PPE et des statistiques précises sur les cadres de classe 5 soumis à la GMP. En outre l’UDPA-UNSA souhaite connaître par catégorie de cadres les quantités d’actions supplémentaires gratuites attribuées chaque année.

L’UDPA-UNSA prend acte que l’inflation actuelle est à un niveau très bas. L’UDPA-UNSA constate le Groupe a publié son objectif d’augmenter de 3 à 7% par an son résultat opérationnel jusqu’à 2020. La politique actuelle d’AXA étant de distribuer en dividende entre 45 et 55% du résultat courant consolidé, on peut donc s’attendre à une rémunération accrue des actionnaires sur les prochaines années. A notre connaissance, les cadres dirigeants n’ont pas affiché d’objectif ni de baisse ni de gel de leur rémunération. Par conséquent, l’UDPA-UNSA revendique pour les salariés une dynamique salariale en phase avec l’évolution des performances du Groupe.

La prochaine réunion de négociation est programmée le 28 novembre 2016 avec une réunion, probablement conclusive, le 15 décembre 2016.